Commencer par un pilote n’est pas une étape obligatoire.

Néanmoins, nous le recommandons pour les entreprises de grande taille, lorsque des hypothèses doivent être validées avant de déployer le projet à grande échelle.

Exemple : Une entreprise de 3 000 salariés aimerait proposer à tous ses collaborateurs de s'engager 3 jours par an mais l'ensemble de l'organisation n'est pas forcément mature.

Rentrons dans le vif du sujet !

Le cadre du pilote correspond à une population cible et à un périmètre de test.

🖼️ Le périmètre

Le pilote est une base sur laquelle vous devez tirer des enseignements significatifs sur des interrogations telles que :

  • Quel est l'appétence des collaborateurs à la proposition globale ?
  • Quel est le cadre d’impact (thématiques, types d’actions...) cohérent pour mon entreprise ?
  • Est ce que des actions solidaires nous permettent de réaliser nos objectifs ?
  • Quel est l'impact de ma démarche auprès d'associations ?
  • Quels sont les modes d’animation efficaces ?

=> Pour tout cela, nous vous partageons des conseils, outils et bonnes pratiques (kits de communication, questionnaires types de retour d’expérience, etc)

👪 La population cible

Elle doit être choisie pour :

1️⃣ Sa cohérence par rapport aux hypothèses initiales,

2️⃣ Etre moteur lors d'un déploiement plus large.

Nous recommandons donc d'inclure :

  • des "moteurs" : personnes qui s'engagent déjà bénévolement ou souhaitent le faire,
  • de la mixité en terme de profils : collaborateurs, managers, dirigeants...
  • de la représentativité géographique : le siège + 1 région ou territoire,
  • une taille suffisante : 10% minimum du groupe cible.

Si la définition du cadre du pilote est un facteur cle de succès, son animation est tout aussi importante.

⭐️ Facteurs clefs de succès dans l'animation

  • Réaliser une communication ciblée
  • Construire la suite avec les collaborateurs pilotes
Avez-vous trouvé votre réponse?